REDUCTION DE LA PRECARITE

Voici quelques initiatives lilloises dénichées pour vous sur le thème de la Réduction de la précarité !

Un regard pour toi

Aujourd’hui notre image compte de plus en plus, ce que nous portons et comment nous le portons joue un rôle primordial dans nos vies personnelles mais aussi professionnelles. Or choisir les bons vêtements, faire du mix and match prend beaucoup de temps. Pour une personne malvoyante ou non-voyante, cette tâche devient d’autant plus complexe, chronophage voire quasiment mission-impossible sans l’aide d’une personne voyante. Et malheureusement toutes les personnes malvoyantes n’ont pas la possibilité de faire appel à des proches ou des membres de la famille. Cette dépendance devient un frein majeur pour ces personnes dans leur employabilité ou dans leur vie hors du bureau. 

un regard pour toi 2.png

L’association possède, en 2020, 5 antennes dont une lilloise avec 40 adhérents. L’adhésion coûte 10€ par an permet aux membres d’être accompagnés avec bienveillance par des bénévoles !

Mais ça ne s’arrête pas là … puisque l’association a un nouveau projet en cours, celui de développer une boutique en ligne, adaptée aux déficients visuels afin qu’ils puissent faire du shopping en ligne en toute autonomie. 

un regard pour toi 1.png

Prenant conscience du manque d’action pour résoudre ce problème, Hayette Louail, qui est également malvoyante, créa en 2014 l’association “Un regard pour toi”. Cette dernière veut donner aux déficients une autonomie vestimentaire en leur proposant plusieurs services comme des séances de shopping personnalisées avec un bénévole conseiller shopping, des séances de tri des vêtements à domicile et des séances de shopping en ligne. Un des services les plus importants que propose l’association est l’étiquetage en braille et l’ajout de puces électroniques pour permettre aux personnes de reconnaître les vêtements.

Source: https://unregardpourtoi-asso.fr/dans-les-medias/ 

Si tu veux plus d’informations tu peux contacter l’association sur le site: https://unregardpourtoi-asso.fr/ ou au 09 82 51 17 60 ! 

La cordée

Lutter contre le taux élevé de décrochage scolaire dans les quartiers populaires roubaisiens, devient ainsi le mot d’ordre de Fabienne Charvolain et Thibault Vieljeux qui fondent l’association La Cordée. Et en septembre 2015, avec le soutien de la fondation “Espérance Banlieue” née le projet d’une école indépendante dans le quartier de l’Epeule à Roubaix. En l’espace de 5 ans l’école multiplie par 10 son effectif en passant de 6 à 53 élèves aujourd’hui, allant du CP à la 6e. Formée sur un modèle d’école performant, La Cordée est une école « hors contrat » et ne bénéficie donc pas des subventions de l’État.

la cordée.png

Pour plus d’informations n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site internet de La Cordée: http://courslacordee.esperancebanlieues.org/ 

Source pour les trois photos: courslacordee.esperancebalieues.org

Tout part d’un constat: Sur les 10 000 enfants qui quittent la scolarité, 25% n’ont pas de qualification et sont issus de quartiers défavorisés. Ces enfants se retrouvent alors démunis face au monde du supérieur et du travail et ont beaucoup plus de chances de tomber dans  un cercle vicieux de précarité. 

la cordée 2.png

 Elle repose donc sur la motivation de ses bénévoles, des familles et de ses enseignants. Ces derniers sont recrutés pour leur qualité d’instituteurs mais aussi pour leur qualité d’éducateur. Ils font un travail important avec les familles auprès de l’enfant pour soutenir et encadrer les élèves de la manière la plus efficace et holistique possible. Le soutien de la famille est primordial pour le bon fonctionnement de l’établissement, les parents sont de fait “co-éducateurs” auprès des élèves comme le rappelle le directeur de La Cordée, Niels Villemain. C’est pourquoi le seul critère pour la sélection des élèves est l’adhésion des parents au projet pédagogique ! 

La moulinette

moulinette.png

Convivialité et ouverture d’esprit: C’est ça la Moulinette. Un lieu chaleureux pour les petits comme pour les moins petits, où l’on peut boire un café, manger un bon plat ou encore se rafraîchir avec une bière entre ami.es après 16h. Cette cantine, comme aime à l’appeler Laurence (qui est à l’initiative de cette idée avec Nicolas), est un endroit polyvalent, qui propose régulièrement des événements, de la musique et des produits de qualité provenant de commerçants et agriculteurs locaux, le tout mis en valeur par les talents de la cuisinière, Marie.

La Moulinette a aussi une touche solidaire et participative puisqu’il est possible de financer une partie d’un repas ou d’un café qui sera alors offert à une personne qui en a besoin.
Et puis pour combler le tout, à l’étage La Moulinette a mis en place un espace de co-working qui accueille souvent des associations mais aussi des artistes pour des résidences.
Vous l’aurez compris La Moulinette est un espace riche.

Donc si vous passez par le Boulevard Victor Hugo, arrêtez-vous au 105 pour un petit café ou pour acheter du pain de la boulangerie Brood (pain en Néerlandais) avec laquelle La Moulinette partage les locaux !

moulinette-2.png